• J'aime le fait que tu t'intéresse à des sujets sérieux, c'est rare les jeunes de ton âge qui s'y intéressent, même si je ne partage pas tes idées, je te souhaite une bonne continuation.

  • Anonyme

    (l)

  • Bon je poste quand même un petit commentaire, tout d'abord parce que j'imagine que ça a du te prendre un sacré bout de temps.. et que même si je ne suis absolument pas d'accord avec certain de tes articles en particulier celui concernant l'avortement et celui sur les viandes.. ton blog est quand même, je l'admets, instructif. Bonne soirée à toi.

    • Tout le monde mange comme il l'entend ; c'est dans la nature de l'homme de manger de la viande, le plus fort mange le plus faible. Si un requin ou un lion mange un enfant c'est correct dans le sens ou leur nature de carnivore que de manger de la viande. Un homme qui mangerait un homme, ça ce n'est pas correct dans le sens moral/légal du terme. Tu dis " Tout le monde a du BON en lui, il ne faut pas que regarder les actes NÉGATIFS que les gens posent " dans ce cas ne regardons pas le meurtre de cet " enfant " .. ne regardons pas que l'acte négatif ;) ..

    • TOUS LES ÊTRES VIVANTS SONT PIÉGÉS POUR SE NOURRIR, nous n'avons pas le choix: c'est soit manger ou mourir. Par contre, pour les espèces plus évoluées ou mieux adaptées à LA NATURE si vous préférez, elles peuvent vivre et se nourrir sans faire souffrir. Si des animaux s'entretuent, nous les humains nous n'avons pas à les imiter: c'est le contraire, C'EST AUX ANIMAUX D'IMITER LES HUMAINS.SORTONS DE LA VIE ANIMALE, de nos rituels guerriers (les heures de repas où vous mangez encore des animaux), et des situations de survies qu'on a transformées en habitudes quotidiennes. Et aidons les espèces prédatrices à se pacifier et se déprédater. (le mot ''impossible'' n'est pas dans mon dictionnaire).Ce commentaire, une fois de plus, démontre que la consommation de viande est un acte de domination, au même titre que le viol ou le sexisme. La victime peut être maltraitée, tuée et mangée car elle est considérée comme plus faible ou inférieure. Sa vie est purement et simplement niée. Celui qui commet cet acte se sent plus fort. Il retire un sentiment de puissance à manger de la viande (au point de s'en vanter) ou à maltraiter quelqu'un. De plus on voit bien que la viande humaine n'a pas de différence avec la viande des autres animaux au niveau du goût et de l'aspect. La différence n'est que culturelle : si les gens croient manger de la viande d'un animal non-humain, ils vont saliver, avoir une sensation d'appétit, de bonne odeur et ils prétendront prendre beaucoup de plaisir à en manger. Par contre, s'ils apprennent que c'était de la viande humaine, ils auront envie de vomir et seront peut-être traumatisés d'avoir pu manger cette viande, de l'avoir eue dans leur assiette, portée à leur bouche et d'avoir mâché des morceaux d'un humain en y prenant plaisir. Beaucoup arrêteraient d'en manger si on leur faisait visiter des abattoirs ou s'ils devaient tuer eux-mêmes les animaux qu'ils mangent sans aucune nécessité.
      Les anatomistes, les physiologistes et les biologistes nous présente l'humain comme un fruitarien. L'HUMAIN EST FRUGIVORE et non omnivore (hippopotame, ours, cochon) et encore bien moins un carnassier. Les FRUITS ont des possibilités. La moitié des êtres vivants sont végétariens et
      les autres souffrent de ne pas l'être et font souffrir les autres.supérieures. .. Par contre, si on compare les ossements d'aussi loin possible : on s'aperçoit que la morphologie humaine a peu changée. Il n'y a pas eu d'adaptation au fil des millénaires de l'humain au carnivorisme : nos dents ne sont pas différents de celles de nos ancêtres et nos canines ne se sont pas allongées ni nos molaires ne sont devenues capables de broyer les os, et elles ne sont toujours pas faites pour égorger des proies mais pour mastiquer des aliments tendres et savoureux tels les fruits et les légumes; et nos ongles ne se sont pas transformées en griffes lacérantes... notre système digestif non plus (il est de 10 mètres alors que celui des carnivores n'est que de 1 mètre), nous avons toujours des mains faites pour cueillir et non pour éventrer ou tuer, et nos molaires ne peuvent broyer les os.

  • Anonyme

    +5 super ton blog ;)

  • Anonyme

    Bonjour
    C'est avec un regard joyeux
    Un sourire dans les yeux
    Que je viens te souhaiter
    une très belle journée en ce
    vendredi et un bon week end
    Gros bisous